Morne-Chien : Désormais, Koub Mayi n’existe plus

par Oralus Christ-Falin
806 Vues

Les habitants de Bombardopolis ont longtemps souffert des brimbalements de Morne-Chien qui a dans le temps fait plusieurs pertes en vie humaine et en marchandise. D’ailleurs la courbe dénommée « Koub Mayi » est ainsi reconnu pour avoir vu plongé un camion de maïs. L’ex-Député de Bombardopolis, Jean Michel Moïse lors de son mandat quaternaire avait pris pour mission d’influencer la construction de ce tronçon cauchemardesque. En 2019, il avait eu un commencement douteux. Plusieurs parties ont été réhabilitées en terre battue. Il avait eu quelques modifications mal soignées et quelques mètres de béton à Passe-Sèche. Dernièrement, après la pause accablante, à la fin de l’année 2020, des matériels sont apparus sur le chantier cette fois, sous le leadership de la présidence. Les travaux continuent. Environ deux tiers du travail sont déjà réalisés et “Koub Mayi”, la partie la plus dangereuse n’existe plus aujourd’hui.

Les jeunes en parlent. Les remarques sont nombreuses. Des chauffeurs contents et des passagers (Madan Sara) satisfaits du prolongement des travaux. L’essentiel pour certains est que, les travaux reprennent pour de bon et qu’on peut s’en passer des promesses du Président de la République. Plusieurs marteaux piqueurs, tracteurs à chenilles et d’autres matériels sont sur le chantier. Ils travaillent jour et nuit durant ce début sous la direction de l’ingénieur Patrick JOSEPH, responsable des projets du bas Nord’Ouest pour le compte de la MTPTC, qui a insinué au micro de la Télévision Nationale d’Haïti, qu’ils auront à bétonner toute la partie de Morne Chien (5 km). Pour l’ensemble des travaux, il a fait mention de plus de 140 Km de route à aménager dans le bas Nord’Ouest. Selon le ministre des travaux publics, Ingénieur Nader JOISEUS qui a visité le chantier le 28 Décembre 2020, le béton est plus approprié à la route. Il a aussi ajouté que ce travail ne restera pas seulement à Morne Chien mais vise d’une manière plus large le bas Nord’Ouest dont son problème majeur est lié à l’absence d’infrastructures routières. Il croit que la capitale en a beaucoup trouvé, c’est l’heure de construire la partie reculée du pays.

Selon Youveline HENRILCE, ex-maire de la commune de Baie-de-Henne, ce travail est d’une importance totale. Selon l’activiste humanitaire, ça signifie quelques choses pour Baie-de-Henne sur le plan géographique même si tous les avantages en terme d’utilisation sont à Bombardopolis, cela n’empêche pas de voir le bon côté des choses. Elle ajoute : « Morne Chien donne offre accès à deux communes qui se situent après Baie-de-Henne, il reste maintenant la mise en place de plusieurs activités capables d’influencer le tourisme et le commerce. D’autre en plus, nous avons une des ressources naturelles rares du pays, ce point qui relie la mer à une source d’eau venant d’une grotte. »

Les travailleurs de la route expriment leurs satisfactions et pensent que ces travaux de constructions leur a permis de sortir du chômage pendant ces trois derniers mois. Il faut noter que l’ensemble des travaux selon le ministre des travaux publics et de la télé communication, dureront cinq (5) mois. 

Quitter un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Vous pourriez aussi aimer