Coupe du Monde: Les sélections asiatiques, la grande surprise du Mondial.

par Bombarde Info
226 Vues

Par Roberto Louis-Charles

Le continent asiatique n’est pas connu pour avoir de grands noms dans le football mondial. Mais depuis le début de cette nouvelle édition, ces nations nous offrent une prestation au-delà de toutes nos attentes.

L’Asie ne fait pas partie des continents où le football est largement pratiqué comme le sport roi. Ce qui n’empêche pas que certaines sélections asiatiques ont l’habitude de réaliser durant les coupes du Monde de grands exploits. Ce fût le cas de la Corée du sud, demi-finaliste en 2002 du Mondial qu’elle organisait avec le Japon, et leur performance en phase de poule en 2018 avait scellé le sort des Allemands. Le Japon est aussi l’autre pays du continent qui donne, assez souvent, du fil à retordre aux plus grands du Monde. En dehors de ces deux géants de la zone, l’Asie ne contient que des équipes moyennes voire modestes qui donnent en spectacle, assez souvent, un jeu très limité.

Cenpendant, cette année au Qatar, les performances des équipes asiatiques sont loin d’être ridicules. Certains ont même réalisé des exploits en s’imposant face à des équipes qui leur étaient nettement supérieures. C’est le cas de la modeste équipe d’Arabie Saoudite menée par un fin stratège français, Hervé Renard qui a brisé le records d’invincibilité de 36 matchs de la sélection d’Argentine, l’un des grands favoris de ce Mondial selon plusieurs observateurs.
Le Pays du Soleil Levant, au terme d’un match impressionnant, a eu raison d’un ténor du football mondial. Malgré que cette sélection allemande soit loin d’être la plus imposante qu’on a vu jouer une coupe du monde depuis plusieurs éditions, cela n’enlève en rien le mérite de cette Equipe nippone qui a su rimer patience et réalisme pour venir à bout de la Mannshaft.
Il faut aussi noter que la Sélection Iranienne, malgré un début de tournois complètement raté face à l’Angleterre a pris une sérieuse option pour la suite de la compétition en battant une équipe galloise composée de joueurs très compétitifs évoluant dans les plus grands championnats européens. La Corée du sud, quant à elle, a arraché un nul vierge face à une sélection uruguayenne composée de joueurs extrêmement expérimentés.
La seule déception de ce tournois reste le Qatar, le pays hôte, qui est le premier pays à trouver mathématiquement son élimination du tournois après une deuxième défaite consécutive.
Il reste à savoir si ces équipes asiatiques ont assez de ressource pour perpétuer de telles performances qui leur donneront la possibilité d’arracher des places de qualification en huitièmes de final dans ce Mondial qui revient en Asie après 20 ans.

Roberto Louis-Charles

Quitter un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Vous pourriez aussi aimer